Haut-parleur portable HP Mini S4000 - rouge

Mohamed Rouicha - محمد رويشة

Paused...
« »

    Biographie de Mohamed Rouicha

    Mohamed Rouicha

    Chanteur berbère à la voix chaleureuse, Mohamed Rouicha est aussi un spécialiste du "Ouatar", un instrument marocain rarement joué et semblable à une sorte de Oud, plus rustique.
    Artiste ayant acquis une renommée nationale en tant qu'interprète des chants amazigh et arabe, il a réalisé plusieurs albums salués par le public marocain.
    Le célèbre chanteur populaire, amazigh et arabe, Mohamed Rouicha était présent au festival dans la ville , tenu en parallèle avec le festival de Fès des musiques sacrées du monde. Hibamusic l’a rencontré. Il ne cache pas son amertume...

    Le célèbre chanteur populaire, amazigh et arabe, Mohamed Rouicha était présent au festival dans la ville, tenu en parallèle avec le festival de Fès des musiques sacrées. Hibamusic l’a rencontré. Rouicha, ayant marqué l’histoire de la musique populaire marocaine, voile à peine ses mots pour dénoncer la situation dégradante des artistes marocains.

    Hibamusic : Quel sens peut-on donner à votre présence et participation au festival de Fès ?

    M. Rouicha : C’est une très bonne chose que de voire des cultures différentes venues des quatre coins du monde se rencontrer dans un seul et même lieu, et à fortiori à Fès, la capitale spirituelle du Royaume. Ce qui donne au célèbre adage « La musique n’a pas de frontières » tout son sens et sa profonde signification. A titre d’exemple, chez nous au Maroc, la musique du Souss ressemble dans certaines de ses mélodies et rythmes, voire dans certains gestes ou mouvements, à la musique asiatique. Ainsi, le festival de Fès lance un message très clair, celui de l’amour et de la paix, entre les cultures de différents peuples de notre planète. Dieu merci.

    Hibamusic : Peut-on trouver dans votre riche répertoire, populaire du reste, des ressemblances avec la musique sacrée ?

    M. Rouicha : Mes chansons versent parfois dans le thème du festival : la musique soufi et sacrée. Et les textes en témoignent, quand on évoque Dieu par exemple, le destin de l’homme sur terre, etc. Donc il y a des questionnements soufis dans nos chansons à texte. Loutar (instrument à cordes pincées), recèle différents sons et rythmes qu’on trouve d’ailleurs dans d’autres instruments classiques marocains (Gunebri, Hajhouj, etc). Nous nous efforçons de les améliorer et de les développer davantage afin de dégager une autre mélodie « Rouichyenne », si on peut dire.

    Hibamusic : Vous avez récemment participé au Forum des jeunes du troisième millénaire. Quel regard portez-vous sur la jeunesse marocaine ?

    M. Rouicha : Je dis et je ne cesse de le répéter : « notre avenir est entre les mains de notre jeunesse ». Mais les jeunes ne doivent pas oublier pour autant, nos valeurs identitaires et religieuses. Ceci étant, les jeunes auront toujours besoin d’être assisté et appuyés par tous : parents, ministères (NDLR : Ministère de l'Éducation Nationale), etc. Autrement, les jeunes seront déçus et sans aucun espoir.

    Hibamusic : Que pensez-vous de la musique marocaine ?

    M. Rouicha : La musique marocaine moderne est morte. Mes excuses à tous les artistes. Mais où est la musique marocaine ? N’a-t-on pas d’instituts, des écoles de formation ? Ou bien se sont les compositeurs qui font défaut ? La musique khaliji et autres musiques légères nous envahissent chaque jour, sans qu’on puisse réagir.

    Hibamusic : Que faut-il faire alors ?

    M. Rouicha : Il faut réglementer, il faut avoir des ministres responsables et impliqués. Les artistes marocains se battent toujours pour avoir un statut, qui leur garantit leurs dignité et leurs droits les plus élémentaires (prévoyance sociale, retraite, etc). Combien d’artistes dans leur derniers jours se sont éteint dans l’indifférence la plus totale. Je ne cite que le dernier en date, Sidi Brahil Al Alami. C'’est la marginalisation, voire l’'humiliation. Où en est la loi sur le statut de l’artiste ? Quand est ce que verra-t-elle le jour ? Il nous faut des institutions, des académiciens de musique. On n’a jamais cessé de répéter cela. Les responsables sont sourds. Il faut mettre un terme à la corruption et au clientélisme.

    Hibamusic : Une rumeur circule depuis très longtemps concernant votre opinion sur le maître Mohamed Abdelouhab…

    M. Rouicha : Il n’y a pas plus beau et plus sublime que l’homme qui mesure ses mots avant de les prononcer. Le Saint Coran dit d’ailleurs qu'’il faut vérifier une information, au risque de porter atteinte à autrui. J’ai tout l’estime, le respect et la considération à ce grand monsieur qu’'est Mohamed Abdlouhab.

    Hibamusic : Comment avez-vous débuté votre carrière musicale ?

    M. Rouicha : Mes débuts avec l’art et la musique remontent aux années soixante (plus précisément l’année 1964). J’ai commencé comme amateur à la RTM dans la division amazigh et arabe. Il aura fallu attendre l’année 1979 pour être confirmé comme musicien professionnel. L’art, et la musique plus particulièrement, est un métier stressant. Mais c’est une responsabilité qu’il faut assumer.

    Hibamusic : Pourquoi avoir choisi Loutar pour assumer cette responsabilité ?

    M. Rouicha : Loutar est instrument qui était menacé de disparition. Il était utilisé dans la Halka (notre théâtre ancien, dont je suis fier). J’ai voulu le sauver et faire de lui un instrument musicale marocain à part entière.

    Dans l'’imaginaire marocain, il est synonyme de quelque chose de futile et d'’insignifiant, puisque les mendiants s'’en servaient dans les bus et les cars. Or, c'’est instrument historique, et qui fait partie de notre patrimoine. On jouait avec dans le malhoune, le merssaoui, etc. Chez nos voisins les Algériens, il est soigneusement gardé dans les musées.

    Le modèle occidental n'’est pas le meilleur, et comme dit un ancien adage marocain : « il y a dans le fleuve ce que la mer ne peut contenir ».

     

    Photos de Mohamed Rouicha

    Photo de Mohamed Rouicha numéro : 1259 Photo de Mohamed Rouicha numéro : 2532 Photo de Mohamed Rouicha numéro : 2927 Photo de Mohamed Rouicha numéro : 4397 Photo de Mohamed Rouicha numéro : 5790 Photo de Mohamed Rouicha numéro : 29766 Photo de Mohamed Rouicha numéro : 32274

    Commentaires sur Mohamed Rouicha

    • Pseudo : Moha Ou Moh
    • Date : 4 mai 2009
    • Heure : 3:36 GMT
    • Commentaire n° : 5180

    Mohamed Rouicha, un nom que j'ai entendu tout petit et dont je n'ai pas apprécié la musique, mais vite après et à cause ou grâce à un ami actuellement en Espagne m’a trop parlé de lui et m’a emprunté des cassettes enregistrées lors des soirées animées à khénifra et dans un but d’enregistrer ces cassettes qui étaient à vendre (pas de studio encore dans le temps).
    Depuis il reste mon chanteur préféré. Et dommage pour lui comme pour d’autres tel Maghni qui ont tout fait pour la chanson berbère sans se rendre compte et sans attende la contrepartie. Et même si certains croyaient qu’il a fait « fortune », elle reste pratiquement rien par rapport à son statut dans l’histoire de la culture du Maroc.
    Le nom de khénifra n’a été devenu célèbre que grâce à lui.
    Loutar, cet instrument avec ses quatre cordes est un instrument national. Initialement conçu depuis des siècles mais qui s’est métamorphosé et devenu moderne grâce à Mohamed.
    Reste à reconnaître ses performances. Certes ils n’écrit pas ses chansons mais toujours c’est lui qui interprète et qui chante à l’instar de Farid Al Atrache et je suis contre ceux qui le surnommait Farid Al Atlas car il est au même titre que lui sauf celui-ci n’avait jamais les conditions d’Égypte pour être reconnu à l’échelle du monde arabe donc c’est ROUICHA et c’est à lui et à ses chanson que se réfère toujours tout débutant ou même ancien qui voulait manipuler ce fameux instrument loutar.
    Et j’espère pour lui une longue vie, mais une reconnaissance de notre part nous les marocains tous, et pas comme celle de Ghazi Bennaceur qui enregistrait déjà lors des années cinquante , et Yamna Laaziz dont la voix continue à percer les oreilles de tout les marocains sans reconnaître cet personne !

    • Pseudo : Chakouch
    • Date : 22 octobre 2010
    • Heure : 16:37 GMT
    • Commentaire n° : 10095

    Rouicha Mohamed se trouve en fait dépassé par la génération montante des jeunes chanteurs berbères au haut et moyen atlas marocains. De ce fait, Si Rouicha Mohamed a viré dans la chanson arabe traditionnelle pour camoufler son incapacité à suivre le courant et l'évolution de la chanson berbère dans l'atlas marocain. Dommage qu'il ne prend pas l'exemple des grands chanteurs comme Oussidi et Azemad entre autres! Mais tout de même rendons à César ce qui lui appartient tout en disant merci à Si Rouicha Mohamed pour tout son legs de chansons à l’origine de feu Hammou Lyazid, le grand poète et chanteur de Aïn Leuh, un village situé dans le moyen atlas, près d’Azrou.
    Que pourrait dire un observateur qui comparerait les chansons de Si Rouicha Mohamed avec celles d’autres chanteurs tels que Ahouzar, Oumgil, Aankour, Oussidi, Azelmad, Aagourane, Moha Amziane, Aabouzane, Maghdich et bien d'autres.
    A moins de passer pour un trouble-fête, et en toute sincérité, j'irais jusqu'à dire que le fait d'exagérer la stature de Si Rouicha Mohamed comme l’un des meilleurs ou l’un des grands artistes ne peut que lui cacher la vérité et le mener loin de la chanson berbère, avec un grand risque de l’installer dans le côté médiocre qu’elle peut avoir.
    C'est du moins mon opinion, et je la destine à Si Rouicha Mohamed afin d’attirer son attention sur la nécessité de s’adapter au courant actuel de la chanson berbère et sur la nécessité de maintenir ses propres chansons au haut niveau jamais atteint par la chanson dans l’atlas marocain.

    • Pseudo : Al Assmar
    • Date : 7 juillet 2009
    • Heure : 0:06 GMT
    • Commentaire n° : 5920

    salut ROUICHA ,ainsi tous les amateurs de ce fabuleux chanteur.il est sentimental,réaliste ,et chante de la nostalgie de l'amour il décrit dans les chansons la nature, l'amour, la vie .c'est un chanteur rare il chante le folklore atlas ,il chante le classique berbère avec un grand talon je le considère un mystro de la chanson moderne classique sentimentale de l'atlas ainsi un grand star marocain.bravo si mohammed.je veux pas donner une comparaison de rouicha par rapport a un autre car rouicha avec son style est unique .ses chansons en berbères sont des chansons que je trouve mondiales

    • Pseudo : Samedi29
    • Date : 28 février 2009
    • Heure : 19:20 GMT
    • Commentaire n° : 4338

    C'est un excellent chanteur, on dirait qu'il interprète le même rythme que son homologue Hamou lyazid des années 60.
    Je trouve que Rouicha interprète très bien en arabe, ce qu'est plutôt rare ; bon progrès Rouicha.
    Ça sera très bien de chanter la poésie berbère, mais traduite en arabe, car la poésie berbère existe depuis des millénaires. Que DIEU tout puissant garde ta splendide voix et surtout ne fume pas et que Dieu te garde en vie pour que le folklore berbère vie aussi longtemps.
    Je te félicite, tu donnes l'exemple d'un vrai marocain.

    • Pseudo : Nawas
    • Date : 8 mars 2010
    • Heure : 14:13 GMT
    • Commentaire n° : 8416

    Mohamed Rouicha, C'est un grand Monsieur de la chanson Amazigh, et marocaine, un grand Poète. Dommage dans mon pays, on a oublié nos racines, notre histoire. L'ignorance, l'illettrisme, le manque de respect d'eux même, de leur Pays, de leur culture, leurs diversités, ils n'ont rien compris. Pour sortir de leurs misères, tout le monde veut devenir chanteur, les responsables se fichent de notre culture, aucune base. J'ai beaucoup à dire, mais quand tu poses la question ? Tout le monde sait, mais personne n'a rien compris notre problème!

    • Pseudo : Benjira
    • Date : 26 juillet 2008
    • Heure : 22:37 GMT
    • Commentaire n° : 1497

    Salut tout le monde, c'est Mr. Rachid Touil, permettez-moi de vous exprimer quelques sentiments et excuses envers cet ami chanteur que j'ai connu en 1975 et que nous étions des inséparables amis un simple motif nous a séparé il y a plus de 30 années et que par le billet de ce site je lui demande des excuses, car ce chanteur est devenu très célèbre et à donner beaucoup à la chanson berbère alors que moi je suis resté comme ont dit ( LOR )je lui souhaite une vie pleine de bonheur et de réussite, merci hibamusic.

    • Pseudo : Ma1970
    • Date : 3 février 2010
    • Heure : 9:08 GMT
    • Commentaire n° : 8151

    mohammad rouicha l'un des grands chanteurs marocains qui a fait chanter tout le monde ;amazighes et arabes. Il a su comment obtenir les cœurs des marocains et tout le monde aussi. Rouicha est l'un des fondateurs de la chanson marocaine. Il a pu rassembler la beauté et la qualité du mot et de la musique. Rouicha est le père spirituel de l'outar. Rouicha et l'outar sont inséparables. Moi je préfère Rouicha. M.MOHAMMAD ROUICHA mérite d'être le plus célèbre des chanteurs de chaabi de l'expression amazighe et arabe.

    • Pseudo : Moulay Menzhi
    • Date : 25 janvier 2011
    • Heure : 21:55 GMT
    • Commentaire n° : 10753

    Bonjour:si mohamed rouicha est un Grand artiste qui a donné à la chanson chaabi marocaine et surtout amazigh,par son talent ,sa voix,sa personnalité et sa simplicité ,ceci à travers les gens qui l'ont côtoyé ,j'adore toutes ses chansons ,plus spécialement inas inas,goulomimti,ainsi que d'autres.
    Je l'ai écouter chante abdelwahab et c'était formidable ;
    Continuer si mohamed on t'aime trop fort car vous etes un GRAND GRAND chanteur extraordinaire; .
    on attend toujours de vos nouveautés

    • Pseudo : Hassan
    • Date : 18 mars 2012
    • Heure : 19:39 GMT
    • Commentaire n° : 12036

    Mes condoléances à toute la famille. Mais vous êtes encore en vie dans nos coeurs et nos âmes.Vos chansons,votre voix,vos arpèges et votre façon de jouer l'instrument édifient pour vous un symbole artistique unique en son genre. L'aspect nostalgique,humanitaire,revendicatif,éducatif et révolutionnaire de votre carrière vous place aussi haut que les montagnes de l'atlas. Je vous ai toujours aimé,j'ai pleuré votre mort,je vous aimerai encore. Que dieu le miséricordieux aie pitié de votre âme.

    • Pseudo : Thichchouth
    • Date : 18 aout 2010
    • Heure : 14:35 GMT
    • Commentaire n° : 9613

    Depuis son jeune age (13ans) Mohamed ROUICHA est compté l'un des meilleurs leaders de la chanson Thamazight . Seul et grâce à son courage et son ambitieux espoir d'atteindre ce sommet du pyramide qui n'est pas facile à décrocher, il a crée une grande école à la société et à tous ceux qui désirent défendre la langue tamazight qui est une réalité incontournable de son existence (études archéologiques) et partant lui donner une renommée universelle. Merci et chapeau Si mohamed ROUICHA .

    • Pseudo : Ommi
    • Date : 29 janvier 2012
    • Heure : 14:55 GMT
    • Commentaire n° : 11891

    Je suis très triste d'apprendre le decès de Rouicha, un homme d'une grande sagesse et générosité. Je ne parle pas bèrbère mais j'ai été bercée par sa musique, que dieu ait pitié de son âme
    Je présente mes condéleances à toute sa famille.
    J'espère que ses chansons resteront à jamais dans la mémoire et qu'on archive tous ses chants
    Ina liallah wa ina ilayhi ragi3oun

    • Pseudo : Maaouni
    • Date : 7 septembre 2008
    • Heure : 1:51 GMT
    • Commentaire n° : 2141

    Mohamed Rouicha grand artiste de la musique berbère et arabe, guitariste exceptionnel, voix chaude et chaleureuse, maitre absolu de la guitare, homme simple et modeste, voisin généreux et charitable, c'est le symbole de la percée d'un jeune démuni et défavorisé mais humble et courageux. Que dieu lui accorde longue vie pour pourvoir à son remplacement.

    Placer un lien vers la page de Mohamed Rouicha sur votre site ou blog

    • Poster sur votre blog
    • Lien de cette page
    • Poster dans un forum

    Site officiel de Mohamed Rouicha, photo de Mohamed Rouicha, chanson de Mohamed Rouicha, album de Mohamed Rouicha 2017, video clip de Mohamed Rouicha , parole de Mohamed Rouicha , ecouter Mohamed Rouicha mp3


    Coran sur Assajda.com