Antivirus et Sécurité

Dalida - داليدا

Paused...
« »

    Biographie de Dalida

    Dalida

    Dalida (17 Janvier 1933 – 3 Mai 1987) est une chanteuse d’origine italienne, née au Caire sous le nom de Yolanda Gigliotti.

    Entre 1951 et 1954, Dalida s’adonne au mannequinat et fait ses premiers pas en tant qu’actrice au Caire. En 1954, Dalida remporte le prix de « Miss Egypte » et peu de temps après, s’envole pour la France, le 24 Décembre.

    Malgré les réticences de sa famille, Dalida débarque à Paris où elle essaie de reprendre sa carrière d’actrice où elle l’a laissée en Egypte. Bien vite,  Dalida se rend compte que le cinéma français ne l’acceptera pas et se tourne alors vers le chant et prend des cours. C’est alors qu’elle se produit dans un cabaret des Champs Elysées puis à la Villa d’Este où Dalida est remarquée par Bruno Coquatrix qui lui demande d’auditionner pour son émission de variétés « Les Numéros 1 de Demain », organisée à l’Olympia le 9 Avril 1956. Sont présents lors de l’audition Eddy Barclay, jeune producteur de disques et Lucien Morisse, directeur artistique d’Europe 1 qui, ce jour là avait bien failli se rendre au cinéma au lieu de l’audition. Lucien Morisse n’aura pas à regretter ce choix forcé puisque, dès qu’il aperçoit Dalida, l’homme est subjugué par sa beauté et fasciné par son potentiel.

    A l’époque encore « Dalila », la jeune femme change son nom pour Dalida et sort son tout premier 45 tours chez Barclay, titré « Madona » le 18 Août 1956 dont est extrait l’un de ses plus grands tubes « Bambino » qui propulse Dalida au sommet des ventes avec un million et demi d’exemplaires vendus et un premier disque d’or en 1957, inventé expressément pour elle.

    Dalida fait l’Olympia en première partie de Charles Aznavour et de Gilbert Bécaud. En 1958, Dalida reçoit l’Oscar de Radio Monte-Carlo, un prix qu’elle remportera sept années de suite. Le succès de Dalida n’a d’égal que sa beauté légendaire et elle finit par se produire, en vedette cette fois ci, à l’Olympia en 1961. La même année, elle épouse Lucien Morisse, son manager. Dalida repart en tournée dès que le mariage se termine. Pas de repos pour la diva.

    Dalida enregistre « Petit Gonzalez » en 1962, un immense succès qui lui permet de s’acheter un hôtel particulier à Montmartre. C’est là que Dalida se réfugie après son divorce de Lucien Morisse en 1963.

    Devenue blonde en 1964, Dalida chante « La danse de Zorba » en 1965, bande originale du film « Zorba le Grec ». Son frère cadet Bruno change de nom et reprend celui de son frère ainé Orlando en 1966 pour devenir son manager et prendre la carrière de Dalida en main. La même année, la  maison de disques italienne RCA organise une rencontre entre Dalida et un jeune auteur/compositeur dénommé Luigi Tenco. Bien vite, une idylle nait entre les deux artistes et ils annoncent même leur mariage en avril. Néanmoins, lors du Festival de San Remo en 1967 où Dalida et Luigi se rendent pour défendre la chanson « Ciao Amore », Luigi Tenco se suicide la nuit même dans sa chambre d’hôtel,  se sentant incompris et étant dégouté de la mainmise sur le festival où la chanson aurait dû gagner. Dévastée, Dalida tentera de se suicider à son tour aux barbituriques mais sera sauvée à temps.

    Malgré ce drame, Dalida poursuit sa carrière. Elle fait l’Olympia en 1967 puis, au printemps de 1968, Dalida reçoit le prix de la chanson en Italie « Canzonissima ».

    En 1969, alors qu’elle découvre la philosophie orientale, Dalida pense à arrêter sa carrière.  Finalement, elle décide de continuer mais en ne chantant que des chansons à paroles poétiques et reprend « Avec le temps » de Léo Ferré, « Mamina » de Pascal Danel, « Je suis Malade » de Serge Lama.  Les années 70 apportent tout autant de succès à Dalida qui chante « il venait d’avoir 18 ans » qui se vend à plus de trois millions d’exemplaires dans le monde, « Gigi l’Amoroso » qui se classe premier dans douze pays, « Paroles, Paroles » avec Alain Delon qui se classe premier des hit-parades pendant plusieurs semaines d’Europe jusqu’au Japon. Dalida enchaine les tournées partout dans le monde et en 1975, elle reçoit le prix de l’Académie du disque français. Même surchargée de travail, Dalida trouve néanmoins le temps de débuter une romance avec Richard Chanfray.

    « J’attendrai » version 75 est le tout premier tube disco français de l’histoire. Dalida est l’une des pionnières du genre dans l’hexagone et surprend tout le monde par ce choix artistique osé alors.

    En 1977, Dalida reprend « Salma Ya Salama », chanson issue du folklore égyptien. Le succès est tellement énorme que Dalida enregistre la chanson en cinq langues différentes.

    En Novembre 1978, Dalida monte sur les planches de la scène Carnegie Hall à New York. Devant un public déchainé, Dalida interprète pour la première fois « Lambeth Walk ». « Monday Tuesday » plus connue sous le nom de « Laissez-moi danser» sort durant l’été 1979. Dalida continue ses tournées mondiales, elle est même accueillie en Egypte par l’ancien président Anouar El Sadate lors de son voyage dans le pays des pyramides avant de repartir pour une série de concerts dans les Emirats.

    En 1981, Dalida devient la première artiste au monde à recevoir un disque de Diamant. Cette récompense est pour l’ensemble de sa carrière avec plus de 80 millions de disques vendus mondialement et 55 disques d’or chantés en sept langues. En 1983, Dalida offre un nouvel album à ses fans avec des chansons comme « Lucas » ou encore « Mourir sur scène ».  La même année, Dalida apprend le suicide de Richard Chanfrey, son ancien compagnon avec lequel elle avait rompu deux ans plus tôt. Malgré la douleur et l’horreur de voir qu’un autre de ses amants s’est retiré la vie (son ex mari Lucien Morisse s’est suicidé au début des années 70 lui aussi), Dalida, réclamée par ses fans, repart en tournée en 1984.

    En 1986, le public découvre Dalida en tant qu’actrice dans « le sixième jour », film de Youssef Chahine où la diva éblouit tout le monde par sa performance déguisée en vieille femme.

    L’année suivante, au sommet de la gloire, aimée et adulée mondialement encore, Dalida se sent pourtant profondément seule. Elle se voit laide et pense avoir raté sa vie de femme.  La nuit du 2 Mai 1987, Dalida s’ôte la vie, laissant derrière elle un dernier message : « Pardonnez-moi, la vie m’est insupportable ».

    La disparition tragique de la déesse égyptienne fut un choc pour nombre de personnes dans le monde entier. Dalida laisse derrière elle une discographie riche de succès et un parcours artistique des plus mémorables.

    Première artiste féminine à remplir le Palais des Sports à Paris avec un show à l’américaine, Dalida a aussi rempli l’Olympia en 1961, 1964, 1967, 1971, 1977 et 1981 pour des concerts inoubliables lors desquels la diva a interprété pour son fidèle public :  Come prima, Gondolier, Les Gitans, Histoire d'un amour,  Dans le bleu du ciel bleu, Romantica, Nuits d'Espagne, Le jour le plus long, Achète-moi un juke-box, Le petit Gonzalès, Chaque instant de chaque jour,  Amour excuse-moi (Amore scusami), La danse de Zorba, El Cordobès, Il Silenzio (Bonsoir mon amour), Les grilles de ma maison, À qui, Petit homme, Ciao Amore, Ciao , Mama, etc.…

     

    Photos de Dalida

    Photo de Dalida numéro : 25085 Photo de Dalida numéro : 25086 Photo de Dalida numéro : 25087 Photo de Dalida numéro : 25088 Photo de Dalida numéro : 25089 Photo de Dalida numéro : 25090 Photo de Dalida numéro : 25091 Photo de Dalida numéro : 25092 Photo de Dalida numéro : 25093 Photo de Dalida numéro : 25094 Photo de Dalida numéro : 25095 Photo de Dalida numéro : 25096 Photo de Dalida numéro : 25097 Photo de Dalida numéro : 25098 Photo de Dalida numéro : 25099 Photo de Dalida numéro : 25100

    Voir toutes les photos

    Vidéos de Dalida

    Dalida

    Dalyda

    Dalida

    Hlwh Yabldy

    Dalida

    Salmh Yaslamh Frnsy

    Dalida

    Ahsn Nas

    Dalida

    Aghany

    Dalida

    Flamnkw

    Dalida

    Ahsn Nas

    Dalida

    Salmh Yaslamh - Sbastyan

    Voir toutes les vidéos

    Commentaires sur Dalida

    • Pseudo : Pascal Dorient
    • Date : 29 avril 2012
    • Heure : 2:10 GMT
    • Commentaire n° : 12227

    Bonjour.

    Voici une chanson originale sur Dalida mise en image sur youtube. La toute première maquette avait été entendue pas Pascal Sevran qui m'avait encouragé à la mener à son terme. Bien qu'elle fut chantée dans son émission "La chance aux chansons", elle est restée comme telle jusqu'à aujourd'hui. Je tente de lui faire prendre son envol auprès de tous ceux qui veulent faire perdurer la mémoire de Dalida.

    Pascal Dorient.

    http://www.youtube.com/watch?v=-gnSHlAqfPQ

    Placer un lien vers la page de Dalida sur votre site ou blog

    • Poster sur votre blog
    • Lien de cette page
    • Poster dans un forum

    Site officiel de Dalida, photo de Dalida, chanson de Dalida, album de Dalida 2017, video clip de Dalida , parole de Dalida , ecouter Dalida mp3


    Coran sur Assajda.com